Soeurs de Saint-Joseph de Cluny
http://sj-cluny.org/Lectures-et-saint-du-jour
      Lectures et saint du jour

Lectures et saint du jour

Pour illustrer vos homélies ou préparer vos maisonnées paroissiales, le module Per Ipsum affiche automatiquement sur votre site le contenu provenant du site L’Evangile au Quotidien.


Créer un article Saint du jour et Lectures du jour

Pour rediriger les liens Saint du jour ou Lectures du jour dans les blocs Dans l’Eglise ou Bonnenouvelle.fr

  1. Se connecter à l’espace privé
  2. Créer et publier un article dans la rubrique de votre choix (par exemple : Prier) Saint du jour
    1. Champs [Titre] : Votre choix
    2. Champs [Chapeau] : <spiperipsum|lecture=date_titre>
    3. Champs [Texte] pour Saint : <spiperipsum|lecture=saint>
  3. Créer et publier un autre article dans cette rubrique Lectures du jour
    1. Champs [Titre] : Votre choix
    2. Champs [Chapeau] : <spiperipsum|lecture=date_titre>
    3. Champs [Texte] pour Lectures : <spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=premiere> <spiperipsum|lecture=psaume> <spiperipsum|langue=fr>
  4. Préciser leur n° dans Squelettes > Site Bonnenouvelle.fr ou nous envoyer leurs n° par e-mail.
Exemples à droite dans le bloc Bonnenouvelle.fr >>

Afficher/masquer le détail du Saint du jour et Lectures du jour dans les blocs Dans l’Eglise ou Bonnenouvelle.fr

1. Se connecter à l’espace privé
2. Aller dans Squelettes > Colonne de droite ou Colonne de gauche
3a. Pour masquer le détail du Saint ou des Lectures, changer les valeurs
1 et 3 par 0 après afficher dans le code

<bloc_rss_bonnenouvelle1|titre=saint_jour|afficher=1|debut=ok>
<bloc_rss_bonnenouvelle2|titre=textes_jour|afficher=3>

3b. Pour afficher le détail du Saint ou des Lectures, changer les valeurs
0 par 1 et 3
4. [Enregistrer l’article]

debut=ok et fin=ok doivent introduire et clore le code du bloc.
En cas d’erreur, cliquer à gauche sous le n° d’article [Afficher l’historique des modifications] pour revenir à la version précédente ou nous envoyer votre demande de changement par e-mail.


Codes pour afficher le Saint et les Lectures du jour dans un article

Ne garder que les éléments désirés ci-dessous en supprimant les balises code au début et à la fin

Date du jour, suivie du temps liturgique

Le code <spiperipsum|lecture=date_titre> donne

Vendredi 20 octobre 2017, le vendredi de la 28e semaine du temps ordinaire

Ou jour et temps liturgique

Le code <spiperipsum|lecture=date_liturgique> donne

Le vendredi de la 28e semaine du temps ordinaire

Ou juste jour mois année

Le code <spiperipsum|lecture=date_iso> donne

Vendredi 20 octobre 2017

Saint et sa notice

Le code <spiperipsum|lecture=saint> donne

Ste Marie-Bertille Boscardin, vierge (1888-1922)

M

aria Bertilla (au baptême : Anna Francesca) Boscardin naît le 6 octobre 1888 à Brendola, en Vénétie, de Angelo et Maria Teresa Benetti, dans un milieu modeste et chrétien.

L'enfant est considérée par son entourage comme peu douée intellectuellement, toutefois, elle a une grande ferveur religieuse, et apprend à lire dans le petit livre de catéchisme que lui a donné le curé du village.

Anna Francesca souhaitait entrer au couvent, mais sa réputation de fille peu intelligente l'en empêche. Elle finit toutefois, en 1905, par entrer chez les Sœurs de Sainte-Dorothée de Vicenza où elle prit les noms de Maria Bertilla. Elle est affectée immédiatement à l'hôpital de Trévise où on lui confie les plus basses besognes.

Maria Bertilla, contre toute attente, réussit à passer brillamment les examens demandés pour devenir infirmière. Là elle fait merveille, sachant se concilier l'affection et la vénération de ses malades; les gens hostiles eux-mêmes sont obligés de reconnaître qu'une «présence l'habite et dirige ses actes». Malgré un mal secret qui ronge sa forte santé, elle donne toute sa mesure au moment de la Grande Guerre.

Elle rend, son âme simple et pure à Dieu, des suites d'une opération, le 20 octobre 1922: elle n’a que 34 ans. Sur elle on retrouvera, tout usé, le catéchisme qui n'avait pas cessé de l'accompagner depuis son enfance.

Maria Bertilla Boscardin a été proclamée Bienheureuse le 08 juin 1952, par le Vénérable Pie XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958), et canonisée le 11 mai 1961, par Saint Jean XXIII (Angelo Giuseppe Roncalli, 1958-1963).

1ère lecture

Le code <spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=premiere> donne

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 4,1-8.

Que dirons-nous alors d’Abraham, notre ancêtre selon la chair ? Qu’a-t-il obtenu ?
Si Abraham était devenu un homme juste par la pratique des œuvres, il aurait pu en tirer fierté, mais pas devant Dieu.
Or, que dit l’Écriture ? Abraham eut foi en Dieu, et il lui fut accordé d’être juste.
Si quelqu’un accomplit un travail, son salaire ne lui est pas accordé comme un don gratuit, mais comme un dû.
Au contraire, si quelqu’un, sans rien accomplir, a foi en Celui qui rend juste l’homme impie, il lui est accordé d’être juste par sa foi.
C’est ainsi que le psaume de David proclame heureux l’homme à qui Dieu accorde d’être juste, indépendamment de la pratique des œuvres :
Heureux ceux dont les offenses ont été remises, et les péchés, effacés.
Heureux l’homme dont le péché n’est pas compté par le Seigneur.

Psaume

Le code <spiperipsum|lecture=psaume> donne

Psaume 32(31),1-2.5.11.

Heureux l'homme dont la faute est enlevée,
et le péché remis !
Heureux l'homme dont le Seigneur ne retient pas l'offense,
dont l'esprit est sans fraude !

Je t'ai fait connaître ma faute,
je n'ai pas caché mes torts.
J'ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
en confessant mes péchés. »

Et toi, tu as enlevé
l'offense de ma faute.
Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes !
Hommes droits, chantez votre allégresse !

Evangile

Le code <spiperipsum|langue=fr> donne

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,1-7.

En ce temps-là, comme la foule s’était rassemblée par milliers au point qu’on s’écrasait, Jésus, s’adressant d’abord à ses disciples, se mit à dire : « Méfiez-vous du levain des pharisiens, c’est-à-dire de leur hypocrisie.
Tout ce qui est couvert d’un voile sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu.
Aussi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu en pleine lumière, ce que vous aurez dit à l’oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits.
Je vous le dis, à vous mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus.
Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d’envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c’est celui-là que vous devez craindre.
Est-ce que l’on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? Or pas un seul n’est oublié au regard de Dieu.
À plus forte raison les cheveux de votre tête sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus qu’une multitude de moineaux. »

Commentaire de l’Evangile

Ces commentaires, souvent magnifiques, ont été écrits par des contemplatifs, consacrés ou Pères de l’Eglise.
Le code <spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=commentaire> donne

« Soyez sans crainte »

Saint Ignace de Loyola (1491-1556), fondateur des jésuites
Lettre du 17/11/1555 (trad. Soleil Levant 1957, p. 169 rev. Tournay)

Il me semble que vous devriez vous résoudre à faire avec calme ce que vous pouvez. Ne soyez pas inquiet de tout le reste, mais abandonnez à la divine Providence ce que vous ne pouvez pas accomplir par vous-même. Sont agréables à Dieu notre soin et notre sollicitude raisonnables pour mener à bien les affaires dont nous devons nous occuper par devoir. Ne plaisent pas à Dieu l'anxiété et l'inquiétude de l'esprit : le Seigneur veut que nos limites et nos faiblesses prennent appui en sa force et en sa toute-puissance, il veut que nous espérions que sa bonté suppléera à l'imperfection de nos moyens. Ceux qui se chargent d'affaires nombreuses, même avec une intention droite, doivent se résoudre à faire simplement ce qui est en leur pouvoir... Si on doit laisser de côté certaines choses, il faut s'armer de patience, et ne pas penser que Dieu attend de nous ce que nous ne pouvons pas faire. Il ne veut pas que l'homme s'afflige de ses limites... ; il n'est pas nécessaire de se fatiguer exagérément. Bien plus, lorsqu'on s'est efforcé d'agir de son mieux, on peut abandonner tout le reste à celui qui a le pouvoir d'accomplir tout ce qu'il veut. Plaise à la divine bonté de nous communiquer toujours la lumière de la sagesse, pour que nous puissions voir clairement et accomplir fermement son bon plaisir, en nous et dans les autres..., pour que nous acceptions de sa main ce qu'il nous envoie, en considérant ce qui a le plus d'importance : la patience, l'humilité, l'obéissance et la charité.


2. Codes à utiliser pour afficher le Saint et Lectures du dimanche ou d’une date précise

Date du dimanche 31 août 2014, suivie du temps liturgique

<spiperipsum|jour=2014-04-12|lecture=saint>

Saint du dimanche 31 août 2014 et sa notice

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=saint>

1ère lecture du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=premiere>

Psaume du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=psaume>

2e lecture du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=seconde>

Evangile du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|langue=fr>

Commentaire de l’Evangile du dimanche 31 août 2014

<spiperipsum|jour=2014-08-31|lecture=commentaire>

En savoir plus

- SPIPer Ipsum, l’Evangile au quotidien, module Spip par Eric
- Merci à Philippe Giron pour nous avoir signalé ce module

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Site du Vatican

Nouvelles du Vatican

Union des Supérieures majeures

Vie religieuse CORREF

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Provinces